vendredi 26 février 2016

Le mec, les pistes

Elle voulait le séduire
Et tentait de le faire
Par tous les moyens
Il ne montrait aucun intérêt
Il était là
Il parlait
Il se cassait
Rien n'était
Lui, rien
Alors que, elle
Qu'est ce qu'il avait
C'était pas normal
Elle s'en étonnait
D'habitude.

Elle disait
Des fois, le mec il brouille les pistes.


C'est étrange, les gens persuadés que les choses doivent se passer d'une certaine façon. Parce que c'est de cette façon qu'ils désirent voir les choses se passer. Oh, ça doit être une force, par certains côtés ! A force de poids et de pression, des trucs doivent bien se réaliser. Là, probablement qu'après un instant de contentement, ils se rendent compte qu'ils désiraient autre chose. Ou que ça n'apporte pas la satisfaction voulue. Et leur désir se remet en branle. Et leur volonté. Et leurs actions. Mais il faut aussi considérer le discours qui explique tout ça : les autres, les choses, les événements. Les autres dont le comportement et les actes ne sont pas conformes à cette réalité-là ; les choses dont la combinaison ne correspond pas à cette réalité-là ; les événements dont la survenue s'empêtre dans cette réalité-là. Les autres, les choses, les événements, l'inattendu.

Avec une photo de chevaux, on comprend mieux. Moi aussi, je brouille les pistes.