mercredi 3 septembre 2014

Fin de soirée


Tragique. Deux talons brisés, des bottes abandonnées, un t-shirt déchiré et une culotte tire-bouchonnée. Sans parler de la bouteille éclatée et du champagne répandu mais c'était plus loin. 

Et l'on voyait un grand manteau hésiter de droite et de gauche, rebondir contre un mur pour revenir appuyer une manche contre l'épaule du grand échalas qui, parfois, tentait de le retenir par un pan.

Et l'on voyait des pieds aux plantes noires marteler le pavé sans penser au caillou et à la douleur.

Mais de la jupe, on ne sait rien.
Rien.