mercredi 25 septembre 2013

La pétition


Il y avait cette nuit une pétition à signer. Nous étions nombreux rassemblés dans la salle à jouer des coudes pour y participer. Nous nous écrasions contre la table où se trouvaient la feuille à remplir. Il y avait beaucoup de tension dans l'atmosphère, l'ambiance était à la revendication, l'enjeu important. L'air était chaud et moite, la pièce mal éclairée et enfumée. Des paroles étaient proférées plus hautes que les autres, des cris étaient poussés. Des gens allaient et venaient à l'arrière de la masse compacte, agglutinée. La foule sortait et entrait, les portes claquaient, les fenêtres étaient ouvertes puis refermées. Des enfants filaient entre les jambes de leurs parents, couraient, virevoltaient. Le parquet glissait, des mégots gisaient à peine consumés. On se serait cru dans un pub, au soir de la paie.

Bientôt, ce fut mon tour de parvenir à prendre le crayon et, alors que je m'apprêtais à m'inscrire sur le papier à la file des autres qui m'avait précédé, je remarquais que tout le monde avait signé de mon nom.