mercredi 5 juin 2013

Son passage devant moi

Étais-je insensible qu'à son sourire je n'avais qu'un regard
Et pas l'idée de me lever
Étais-je insensible qu'à son regard je n'avais qu'un sourire
Et pas l'idée de l'approcher
Étais-je insensible qu'à sa présence je n'avais qu'une présence
Et rien d'autre à échanger
Quand elle à mon regard des lèvres purpurines aux contours finement dessinés
Quand elle à mon sourire des yeux malicieux à la douceur bleutée
Quand elle à ma présence un parfum, de la lumière et une main en l'air tranquillement posée
Mes sens à moi tout aiguisés.