jeudi 16 mai 2013

Merde alors !

Il est question de focale et de mise au point.
Il est question de mise à distance.

Il est question de trouver les bons instruments.
Il est question de faire les bons réglages.

Mais.

Il faut se rendre compte que nous n'avons pas le choix des instruments.
Il faut se rendre compte que nous n'avons pas la capacité de procéder aux réglages.

Il faut se rendre compte que nous ne savons rien de la juste distance.
Il faut se rendre compte que nous n'entendons rien aux affaires de focales.

Voilà.

Nous ne pouvons que constater.

Et.

C'est du constat de ces flous, de cette netteté tout à coup, de ces bougés à nouveau, de ces images trop loin pour qu'on y distingue quoi que ce soit et qu'on s'y repère, de ces images trop près dont on ne peut s'extraire, de ces images si mal cadrées qu'on y voit qu'à moitié, c'est du constat de cet à-peu-près dans nos représentations des choses que nous devons nous réjouir.

La joie de l'exact à-peu-près.