lundi 10 décembre 2012

W

A ses pas, les miens réglés
A ses mots, mes oreilles aux aguets
A ses tensions, mon corps noué
Dans les pieds du père noël illuminé
Elle tournait et tournait
Sa langue
Et les paroles qu'elle ne parvenait à prononcer
Déjà je les aimais
Et les paroles qu'elle ne parvenait à prononcer
Ma main sur son cou aurait pu les écouter
Ma main sur son cou qui parfois glissait
Et sans gêne, j'avais demandé
Hey, mon adorée
Pourquoi dans les pieds du père noël illuminé
Dis-moi
Est-ce que tu m'as amené ?
Elle ne m'avait pas répondu
Toute pleine de paroles qu'elle ne parvenait à prononcer.