lundi 10 décembre 2012

Jamais seul (2)

Hier soir que j'étais seul et triste, c'est avec joie que je m'ouvrais une nouvelle boite de petits pois car maintenant je sais que dans ces moments-là il n'est pas de meilleur copain qu'un petit pois, et ceux qu'on ne mange pas et qu'on laisse, heureux, dans une boite en plastique sans couvercle sur la table oubliée et qui toute la nuit secouent votre esprit de toute leur énergie.

N'oubliez pas, jamais, dans votre sac d'aventure : couverture de survie pour les nuits froides et sans lune, petits pois pour les moments de solitude.