mardi 6 novembre 2012

Retour de bâton

J'avais été témoin de cette scène : le grand-frère tirant des flèches en plastique sur sa jeune soeur, visant le visage, POUR VOIR si ça allait lui faire mal.

Il ne s'était pas fallu plus de dix minutes après qu'il avait réussi à la faire pleurer pour qu'un de ses copains, également dans les parages à ce moment là mais non conscient de ce qui s'était déjà joué, trouve bon, une fois grimpé sur la mezzanine, de lâcher un joli et gros caillou de collection sur la tête dudit grand-frère, pleurnichard à son tour et ensanglanté.

Il nous arrive parfois d'attendre des jours, des semaines, des mois, des années pour constater l'écho de nos actions. Chez les enfants, la vie, encore vive et dynamique, souple et alerte, répond dans l'instant.