lundi 6 février 2012

Sous le grand ciel (8)

Il est des moments où même le sable du désert n'est pas ton ami. Il n'y a alors rien à faire, cette force s'impose. La volonté de changer le cours des événements se perd, s'évapore. Le corps et l'esprit s'assèchent. Ne reste pas grand chose, l'essentiel : rien. Sous le grand ciel, le sable devient les étoiles.